Breaking News

Taille sévère : une opération délicate pour les végétaux

La taille sévère d’un arbre consiste à découper une grande partie d’un végétal. C’est une opération assez délicate puisqu’il faut, dans les techniques, faire très attention à ne pas toucher les points vitaux. La suite de la taille influe sur le développement de l’arbre. On n’a recours à la taille sévère que dans des cas de force majeure. Nous allons développer le sujet dans cet article.

La taille sévère : définition

Tailler un végétal a pour but de mieux maitriser sa croissance et d’embellir sa physionomie. Le  professionnel comme cet élagueur expert dans le 21 procède d’habitude à deux différents types de taille : la taille douce et la taille sévère. La première taille est une opération qui se pratique lorsque l’on veut débarrasser un arbre de ces branches mortes. Elle est faite lorsque l’arbre est en pleine croissance. La taille sévère par contre, se fait alors que l’arbre a déjà atteint un âge avancé. Dans ce procédé, la coupe supprime une partie considérable de l’arbre. Les arbres qui ont besoin d’être radicalement modifiés dans leur structure subissent une taille sévère. Cette taille est aussi appelée : taille de restructuration.

La taille sévère est très facilement reconnaissable, l’arbre est à 80 % démembré de ces branches. Elle est pratiquement faite aux vieux arbres massifs. Après la taille, les découpes transversales présentent les lignages du tronc.

Les cas de force majeure poussent les élagueurs à tailler sévèrement un arbre. Comme dans les cas où certains troncs menacent la sécurité et la vie des habitants qui vivent autour de l’arbre. En effet, les vieilles branches peuvent être très dangereuses lorsqu’elles oscillent au-dessus de la toiture d’une maison. En tombant, elles risquent d’effondrer une maison entière, ou de créer des accidents mortels aux passants. Dans le cas où la flèche d’un arbre s’enchevêtre dans des fils électriques, on procède aussi à une taille sévère.

Comment se remet le végétal après une taille sévère ?

La taille sévère provoque de grandes plaies, et bien souvent celles-ci sont les proies de parasites, de moisissures et de champignons. Généralement le tronc d’un arbre taillé sévèrement pourrit à cause de ces agressions externes. Les arbres taillés de cette manière cicatrisent lentement. Au fil du temps, les végétaux meurent sans soins appropriés.

La taille de restructuration affecte grandement le flux de la sève à l’intérieur de l’arbre. L’arbre est alors incapable de nourrir tous ces membres de la même manière. En conséquence, soit des repousses sauvages apparaissent, soit des branches laissées pour compte meurent.

Il est généralement conseillé de n’avoir recours à la taille sévère que sous un mandat ou une demande expresse. Cela n’arrivera que lorsque votre arbre menacera la sécurité des habitants, ou de votre demeure.

Quelles techniques pour la taille sévère ?

Le respect de certains techniques et principes permettra à votre arbre de se développer de façon saine même après une taille sévère.

Pour la coupe, respectez la règle relative à la coupe de la couronne, n’excédez pas les 30 % du volume de la couronne lors de la coupe. Votre arbre pourra mieux s’adapter à la photosynthèse grâce à ce soin.

Dans la mesure du possible, évitez de vous acharner sur les grandes branches. Si le diamètre d’une branche est supérieur à 5 cm, ne taillez pas. L’arbre ne pourra pas cicatriser au-delà de 5 cm. Si vous êtes obligé de le faire, restreignez cette coupe à deux branches.

La chose la plus importante est de bien stériliser vos outils avant la coupe. Avec de l’alcool ou un désinfectant approprié, nettoyez votre matériel afin de préserver votre plante des infections et des maladies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *